Studio AZA - Labo Photo Pro

La galerie AZA - Philippe Conti



© Philippe Conti
© Philippe Conti
"Springfield"

Du 2 au 25 novembre 2017
Vernissage le 2 novembre à 18h30

Studio AZA
34 bd de la Libération
13001 Marseille

Dans le cadre du Festival La Photographie Marseille #7
 


Springfield est le nom de cette ville fictive, espace théâtral imaginaire où se jouent les aventures des célèbres héros d’un dessin animé satirique. C’est aussi, et pour cette référence, le surnom affectueux de cette petite ville née de l’imagination des aménageurs et porteuse de nombreux espoirs tel que l’annonçait Henri Loubet : “Le Ministre de la Reconstruction tente l’expérience unique dans notre pays, de créer de toutes pièces la cité moderne, la cité modèle. Nous tenterons jusqu’à usure de nos forces, de justifier ce choix, par un labeur constant... “ (H.Loubet, Maire de Vitrolles,1946.) La ville nouvelle de Vitrolles va être créée de toutes pièces donnant à ses élus et aux nouveaux habitants des airs de pionniers devant conquérir un nouveau territoire pour le façonner, et en faire leur lieu de vie.

Le paysage, espace théâtral réel cette fois, est celui de la ville nouvelle et du mythe qu’il porte. Par ses paysages naturels, ses grandes avenues, Vitrolles a des airs de banlieue américaine. C'est précisément cela que cette série nous donne à voir, les terres rouges du plateau avec ses rochers qui nous évoquent les Rocheuses, les grosses voitures, le cinéma ... En prenant ces photographies, je contribue, par la forme que je leur donne et l’interprétation du réel que je fais, à créer ce mythe. Elles nous révèlent la ville au travers d’un regard décalé. Il n'est pas question de montrer Vitrolles en tant que telle, mais de nous la raconter à travers son surnom, telle que je la perçois. Ce travail repose sur l’imaginaire des représentations et des désirs à partir d’un point de vue qui, s’il procède d’une interprétation, s’élabore néanmoins à partir du réel.
 

Philippe Conti vit et travaille à Marseille. En 2001, Médecins Sans Frontières co-produit son travail intitulé "Chronique Palestinienne", qui débouchera sur une exposition et une revue traduite en cinq langues. En 2004, il publie aux éditions Images en Manoeuvres un ouvrage intitulé "On dirait le sud...". En 2006, suit le livre "Djelem, djelem". En 2008, « Fragment » un travail réalisé en Jordanie auprès de réfugiés Irakien victimes de la guerre est remarqué par le jury de Photographie.com et sera exposé à la BNF. Parallèlement, il est sélectionné - grâce à son travail sur le Plan d’Aou à Marseille - par John Davies alors curateur projet Cities On The Edges à Liverpool, qui rassemble six grandes villes portuaires Européennes. Une exposition et l’édition d’un livre ont été présentées en novembre 2008 à Liverpool alors capitale européenne de la culture.
Il assure par la suite la direction artistique du projet « La nouvelle ville » avec le collectif Transborder qui rassemble photographes, iconographe, vidéaste, créateur sonore, graphiste avec lesquels il présentera une exposition au J1 dans le cadre de Marseille – Provence 2013 capitale européenne de la culture.

Ses recherches photographiques posent la question de l’altérité. Il essaie d’interroger ce concept à la fois d’un point de vue ethnologique et ontologique en posant la question de l’autre dans un contexte géographique et social où l’identité revêt à la fois une dimension individuelle et collective. C’est le plus souvent dans le cadre immédiat de la vie quotidienne, les espaces intimes où les gens mènent leur vie que ce travail prend forme.

Il collabore régulièrement avec la presse et les institutions culturelles. Philippe Conti fait partie depuis janvier 2010 de l’agence coopérative de photographes PICTURETANK.








INFORMATIONS

------------

STUDIO AZA
34 bd de la Libération
13001 Marseille

04 91 37 70 80

 du mardi au vendredi
 de 9h à 12h30 et de 14h à 18h 

le lundi sur RDV uniquement
 



S'inscrire à la newsletter


























Recherche




ranktrackr.net